Skip to content

Qu'est-ce que tu lis ? Posts

Le pire des mondes – Ann Scott

Posted in Romans

Telle est réalité
Premier roman lu dans ma seconde vie (celle de père, vous suivez ?), Le pire des mondes n’est pas fait pour me rassurer quant à l’avenir de mon fils et à celui de l’humanité en général. L’auteur y dépeint tous les travers d’une époque dirigée par les médias, la télé-réalité, la violence gratuite et le virtuel.

Objectif : Pôle Nord de nuit – Mike Horn

Posted in Journal

La solitude… à deux.
On ne présente plus Mike Horn, cet aventurier de l’extrême dont le talent pour la survie en milieu hostile n’a d’égal que ses fantastiques capacités de promotion et de communication. Après son tour du monde sans quitter l’équateur et ses précédentes expéditions dans le Grand Nord, le Sud-Africain se lance dans une expérience nouvelle pour lui : le voyage en duo.

Petit pays – Gaël Faye

Posted in Romans

Au revoir les enfants
J’avais déjà fait part dans la chronique de La grammaire est une chanson douce de mon admiration pour les auteurs capables de se (re)mettre à place des enfants et de parler avec leurs mots, comme Stephen King ou Alain Mabanckou par exemple qui excellent tous deux dans cet exercice ; eh bien Gaël Faye n’a pas à rougir aux côtés des deux écrivains pré-cités tant sa parole d’enfant est criante de réalisme !

Revival – Stephen King

Posted in Romans

Que la lumière soit !
Stephen King n’est jamais aussi bon que… non attendez une minute, Stephen King est TOUJOURS bon. Alors oui, le fait qu’il s’agisse de l’un des premiers auteurs que j’ai découvert étant enfant, qu’il ait fait partie de ma vie durant les vingt dernières années et que le parcours de sa bibliographie provoque irrémédiablement chez moi un afflux de souvenirs emplis de nostalgie peut éventuellement biaiser mon opinion quant à son talent ; néanmoins, le succès retentissant qu’il rencontre depuis ses débuts et la reconnaissance de ses pairs illustrée par les nombreux prix dont il a été auréolé au cours de sa carrière confirment son statut de génie parmi les écrivains du XXe siècle.

Journal d’un homme heureux – Philippe Delerm

Posted in Journal

Ô temps, suspends ton vol !
Qu’il est agréable de faire une pause, une vraie pause, dans la course effrénée de nos vies. Dans ce journal, écrit entre 1988 et 1989, Philippe Delerm prend son temps, retient le temps, regrette le temps qui passe et tente au fil des mots d’ancrer le navire de son existence au port de ces jours heureux.

L’été où il faillit mourir – Jim Harrison

Posted in Nouvelles, and Romans

Et au milieu coule une merveille
Amateur de grandes épopées, j’apprécie également à l’occasion la lecture d’un recueil de nouvelles. Lorsqu’en plus ce florilège d’histoires courtes est issu de la plume de l’un de mes auteurs favoris, le plaisir n’en est que plus grand.

Mémoire de mes putains tristes – Gabriel García Márquez

Posted in Romans

A la découverte d’un monument de la littérature
En entamant ma lecture, je ne connaissais de Gabriel García Márquez que la réputation de monument mondial de la littérature. Dans mon esprit, je m’étais fait l’image d’un auteur qui serait le pendant sud-américain de Jim Harrison, c’est-à-dire un écrivain sans fioritures, à la plume virile mais empreinte de poésie voire de mélancolie… eh bien c’est exactement ce que j’ai trouvé dans cette oeuvre !

Dans les forêts de Sibérie – Sylvain Tesson

Posted in Essais

Qu’importe le flocon pourvu qu’on ait l’ivresse
Lorsque l’intrépide écrivain-aventurier Sylvain Tesson décide de s’exiler quelques temps pour se poser et souffler un peu il ne fait pas les choses à moitié : six mois, rien que ça, dans une cabane, non pas au Canada, mais dans une contrée qui n’a rien à lui envier côté climat, la Sibérie.