Skip to content

Dans le jardin de l’ogre – Leïla Slimani

Posted in Romans

Cinquante nuances d’écrits

Ça commençait mal. En entamant ce premier roman de Leïla Slimani, j’ai d’abord cru être tombé sur une homonyme de l’auteur récemment auréolée du Prix Goncourt 2016 pour Chanson douce tant le propos semblait choquant et le vocabulaire cru. N’écoutant que mon courage (on a les épreuves qu’on mérite), j’ai poursuivi ma lecture… et le doute a été rapidement levé lorsque j’ai reconnu le style de la jeune franco-marocaine : chapitres brefs mais denses, successions de scènes issues du quotidien et criantes de réalisme, accélération du récit au fur et à mesure des pages et pour finir, une belle ellipse temporelle qui confirme le talent de l’auteur pour les constructions non linéaires.
On éprouve d’abord du dégout pour le personnage central et son comportement indécent, mais après quelques chapitres on se surprend à la prendre en pitié et à s’attacher à elle en découvrant la souffrance de cette femme victime d’une addiction destructrice et plus forte qu’elle.
Comme ce fut le cas avec Chanson douce, j’ai dévoré ce roman d’une traite et je suis persuadé que nous n’avons pas fini d’être happés par les mots de Leïla Slimani.


Anecdote

Si je n’avais pas lu Chanson douce avant cet ouvrage, il est probable que j’en eus rapidement abandonné la lecture, effrayé par le caractère racoleur de l’incipit. Comme quoi, il ne faut jamais se faire une opinion des œuvres avant de les avoir terminées !


La quatrième de couverture

«Une semaine qu’elle tient. Une semaine qu’elle n’a pas cédé. Mais cette nuit, elle en a rêvé et n’a pas pu se rendormir. Un rêve moite, interminable, qui s’est introduit en elle comme un souffle d’air chaud. Adèle ne peut plus penser qu’à ça.» Adèle semble heureuse avec Richard, le médecin qu’elle a épousé. Pourtant, elle ne peut s’empêcher de collectionner les conquêtes. Dans le jardin de l’ogre est l’histoire d’un corps esclave de ses pulsions que rien ne rassasie. Un roman féroce et viscéral sur l’addiction sexuelle et ses implacables conséquences.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *